Théâtre monologue féminin : « Dans le silence de mes diplômes »

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 4428 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
Par Bello Marka Publié le 14/05/2014
#####
 

Dimanche 27 mai à la place AB de l’Université Abdoul Moumouni Dioffo de Niamey. Il fait nuit. Une femme, jeune, seule, toute seule, sous la lumière faible, affronte le public, composé d’universitaires et d’une communauté d’artistes. La jeune femme se bat avec presque rien. Ả part une calebasse posée sur une natte. Un pagne tissé. Un foulard, noué autour de sa taille, qu’elle dénoue de temps en temps, pour jouer avec. Et ses mots pour toute arme.

Texte : Kady BOMOUYeveny

Mise en scène:Bâ Mêdéou et Hermas GBAGUIDI

Distribution : Fatima Babri TCHIOMBIANO

Nous voici plongés dans l’univers de « Dans le silence de mes diplômes », une pièce de théâtre monologue, que Fatima Babri TCHIOMBIANO, a présentée dans le cadre d’Emergences, festival de théâtre à Niamey.

« Fidèle, une femme de 40 ans a réussi sa vie ; à l’école, à l’université, les diplômes accumulés, une carrière professionnelle exceptionnelle. Toutes les aspirations de son père et celles des jeunes de nos jours sont acquises, sauf…ses envies.

Sous la pression familiale, elle met sa vie de rêve de côté pour satisfaire les désirs d’autrui. En jetant un regard vers le passé, c’est la moquerie, la tristesse, le dégoût et l’ironie qui donnent sens à sa vie, jusqu’au moment où elle décide de ne plus satisfaire quiconque. »

Au-delà du conflit qui se pose entre ce qu’elle est et ce qu’elle devrait être, c’est à un véritable conflit intérieur, -une question si sensible- que doit faire face Fidèle, le personnage principal de la pièce. Celui d’une mère qui lui intime de se défaire de l’enfant qu’elle porte en elle, fruit d’un amour passionné avec Kevin, ce fils dont elle croit déjà entendre les babils et voir briller le sourire.

Obligée de quitter pour se réfugier chez sa grand-mère, obligée d’accepter de voir partir celui pour qui son cœur a tant de fois battu la chamade, Kevin, son Kevin…

« Dans le silence de mes diplômes » a plu au public, jeune dans sa majorité, qui l’a écouté, suivi pas à pas, presque bu, pour avoir traité de problèmes auxquels sont confrontés beaucoup de jeunes. Grâce à son engagement et à son talent indiscutable dans le domaine du théâtre monologue, dont les exigences sont multiples, Fatima Babri Tchiombiano, montre, une fois de plus, qu’elle fait partie des meilleures comédiennes nigériennes en pleine ascension et avec qui le théâtre professionnel doit compter.

Bello Marka

mercredi 14 mai 2014

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Musique moderne et traditionnelle
#####
Rencontre avec Harouna Chanayé
Musique moderne et traditionnelle
#####
Zoom sur Binta

Calendrier
Newsletter