Rencontre avec Philippe Guionie

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 52316 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
Par Webmaster  Publié le 27/07/2012
#####
 

Philippe Guionie est photographe. Il a encadré l'atelier de formation en photographie numérique de trois semaines à destination de sept photographes nigériens pour leur apprendre la partie technique et la partie artistique du métier de photographe.

 

Quel était le niveau le niveau des stagiaires ?

Les sept photographes sont à la fois d’âges et d’origines différents, ils sont très motivés. Ils ont un bon niveau d’ensemble, donc l’atelier a surtout développé avec eux une expression artistique. Par exemple, travailler sur un seul thème et pour la deuxième semaine travailler jour et nuit pour pouvoir faire vingt bonnes photographies sur un thème, une histoire, un personnage ou un lieu à Niamey. Ce travail fera l’objet d’une exposition au CCFN/JR à partir du 14 Septembre 2012.

Quels sont les différents sujets sur lesquels les photographes ont travaillé ?

La première semaine c’était sur des exercices pratiques autour du thème du reportage, du portrait, de l’autoportrait, de la mise en scène dont des petits exercices pratiques où je suis avec eux à la fois à l’intérieur et à l’extérieur; par exemple nous sommes allé faire le thème du portrait dans l’espace sur une île au milieu du fleuve Niger près du pont Kennedy. Sept photographes, un mannequin sur une île voilà par exemple le thème de l’atelier.

La deuxième semaine,nous avons travaillé sur une seule histoire, un seul thème. Un photographe a travaillé sur la ceinture verte, un autre sur les enfants d'un marabout, un autre sur la pollution dans le fleuve, un autre sur les vulcanisateurs etc. donc autant de thèmes qui raconte la vie quotidienne au Niger.

Dis-nous ce que c’est qu’une photographie.

Une photographie c’est morceau de la réalité, c’est un sentiment, c’est une partie de soi, lorsqu’on photographie les autres on se photographie un peu soi-même ; une photographie c’est un morceau du temps, c’est un morceau d’espace, c’est un petit bout de cette terre ; une photographie c’est parler des hommes.

Comment reconnaitre une bonne photographie ?

Il n’y a pas de bonne photographie, Je ne connais pas. Je connais des photographes qui racontent des choses fortes.

Ce qui est intéressant c'est quand le photographe trouve la bonne façon d’exprimer son sentiment ou son engagement. La photographie finalement c’est toute la question entre le fond (qu’est ce que je vais dire) et la forme (comment je vais raconter ça), et après tout est possible (en reportage, en portrait, en mise en scène, en nature morte, en photo nette, en photo floue). Il n’y a pas de bonne photographie, tout ça est subjectif.

Le mot de la fin.

Le Niger est un pays qui a beaucoup d’atouts ; un pays qui doit plus prendre conscience en ses artistes, les accompagner et leur donner les moyens d’exister pleinement là où ils sont et au delà.

 

 

vendredi 27 juillet 2012

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Musique moderne et traditionnelle
#####
Rencontre avec Harouna Chanayé
Musique moderne et traditionnelle
#####
Zoom sur Binta

Calendrier
Newsletter