Entretien avec Soumaoro Awa Kanté Mannequin

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 397 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
Par Salifou Abdoulaye Publié le 22/03/2017
#####
Soumaoro Awa Kanté

Le métier de mannequin n’est pas toujours vu sous un bon œil ; c’est dans ce contexte que des hommes et des femmes prennent leur courage à deux mains et tentent d’imposer une image positive de leur métier loin des préjugés. Au Niger les stylistes habillent les mannequins décemment. « Moi je pense que ce métier permet de se faire des ouvertures, de se faire des relations, d’avoir des opportunités, de collaborer avec beaucoup de personnes, c’est un métier qui peut garantir un avenire »,affirme Soumaoro Awa Kanté originaire de la Côte d’Ivoire âgée de 22 ans, mesure 1m70 et pèse 65 kg.

 

J’aime la mode depuis le bas âge mais c’est arrivée à Niamey que je me suis rendue compte que le mannequinat me va bien, du coup je me suis lancée grâce au FIMA et grâce à Alphadi. Le FIMA 2015, en effet c’était à cette 10ème édition (annulée) que Awa a fait son premier défilé au concours des Top Modèles, plus tard elle avait défilé pour quelques stylistes de Niamey, aujourd’hui elle est bien connue du public en tant que mannequin.

Pour l’instant je suis concentrée d’abord sur mes études donc je ne peux faire du mannequinat un métier. Pour moi, pour faire de ça un métier il faut d’abord étudier, s’instruire et avoir des diplômes, il faut aussi avoir un beau corps, avoir du style c’est-à-dire savoir s’habiller, savoir coordonner les vêtements, savoir marcher, mais également avoir la taille (1m70 minimum), avoir la forme (svelte). Mais chez nous en Afrique on n’a pas besoin d’avoir la taille fine pour défiler, il faut juste avoir la forme capable de mettre en valeur nos pagnes, d’ailleurs je préfère défiler en pagne ou en Bazin avec des chaussures à talon aigus.

Pour moi le mannequin ne doit pas sourire pendant le défilé, parce que ce n’est pas elle qu’on regarde, mais plutôt la tenue qu’elle porte, la tenue qu’elle met en valeur. Moi quand je défile je ne regarde ni à gauche ni à droite,jeregarde droit devant moi, je regarde dans le vide, je ne vois personne, j’imagine des trucs dans la tête, je me concentre qu’à mon défilé. Mais il y a des défilés par exemple les Fashion où le styliste peut autoriser le mannequin à sourire, à marcher comme elle veut et même à se déhancher.

Dédicace spéciale à ma préférée Kendal Jenner, à Awa Sanogo, à Fâ Touré et à Sidney de la Côte d’Ivoire. Je souhaite bon vent à la 10ème édition de FIMA qui se tiendra les 16 et 17 Décembre à Agadez.En plus de sa langue maternelle qui est l’odielleka Awa parle le français et l’anglais.

Walter  Issaka

mercredi 22 mars 2017

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Musique moderne et traditionnelle
#####
Rencontre avec Harouna Chanayé
Musique moderne et traditionnelle
#####
Zoom sur Binta

Calendrier
Newsletter