Abdalah Ousmane Yacouba

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 4572 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
Par sdiop Publié le 14/08/2010
#####
 

Abdalah Ousmane Yacouba est un jeune danseur chorégraphe nigérien.

Originaire de Zinder, il débute au sein de la ‘Compagnie Matassa’ en 2001, comme la majorité des danseurs nigérien il fait ses premiers pas en danse hip hop mais s’intéresse très vite à la danse contemporaine grâce aux formations du ‘Festival Dialogue du Corps’  (Ouagadougou) auxquelles il participe de 2003 à 2005. Il suivra également des formations avec des formateurs internationaux tels qu’Auguste Ouédrago, Hind Benali, Lena Blou, Valérie Berger, Kettly Noel, …

En 2008 il participe au festival ‘Action Danse’ au Maroc avec sa première création ‘mon parcours’ et poursuis des formations dans le même cadre avec Martin Kravitz, Sidi Graouri et Salia Sanou.

En 2009 il participe à une création ‘signes et sens’ au Maroc en collaboration avec des danseurs du Burkina Faso, du Sénégal et du Maroc. Cette création, fruit d’une envie de partage d’énergie, elle marie  les styles de danses propres aux quatre pays représentés. Un laboratoire de création artistique favorisant la création entre artistes africains et assurant la promotion de la danse contemporaine auprès du public marocain et au-delà au continent africain. Cette pièce a fait l’objet d’une tournée au Maghreb en janvier et février 2010 et a participé au festival international de danse contemporaine ‘on marche’ de Marrakech.

Depuis 2009 Abdalah fait parti des danseurs sélectionnés pour bénéficier d’un cycle de formation professionnelle en danse contemporaine initié par l’Ambassade de France au Niger dirigé par la chorégraphe Kettly Noel. Grâce à ce cycle de formation Abdalah créé son solo ‘et alors ?’ qui sera sélectionné pour la biennale internationale ‘Danse l’Afrique Danse’ qui se déroulera à Bamako (Mali) du 29 octobre au 5 novembre 2010. Abdalah est ainsi le premier danseur nigérien à être sélectionné à ce rendez-vous incontournable de la danse africaine. En effet véritable tremplin, la Biennale offre aux lauréats (compagnie et solo) une tournée en Afrique en novembre et décembre 2010, suivie d’une tournée en Europe de plusieurs mois en 2011.

« Ce solo parle de la réalité de ma société qui porte un regard étrange sur la danse et les choix des danseurs. A travers ce solo je cherche à m’encourager et a encourager mes frères danseurs à persévérer parce que l’essentiel n’est pas d’où on vient mais ou on va ».

 

samedi 14 août 2010

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Musique moderne et traditionnelle
#####
Rencontre avec Harouna Chanayé
Musique moderne et traditionnelle
#####
Zoom sur Binta

Calendrier
Newsletter