Lamine Konaté

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 2845 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
Par Adji Marie Publié le 22/02/2012
#####
 

Rencontre avec Lamine Konaté, président du comité national ‘Miss Niger’.

FOFO : Comment organisez-vous cet évènement.

LAMINE : Ce comité existe depuis 2010. Pour l’élection Miss Niger nous installons dans chaque région du pays un comité régional. Ce sont les gouverneurs respectifs qui s’occupent de cette tache à la demande du Ministre en charge de la Culture. Ces comités sont pilotés par les Secrétaires Généraux des huit régions. Chacun des comités effectue la présélection des Miss qui représenteront leurs régions à l’élection nationale de Niamey.

 

FOFO : Quels sont les critères de sélection ?

LAMINE : Nous nous calquons sur les normes internationales, c’est à dire la beauté, l’élégance, le poids, la taille, le teint. Les Miss doivent avoir au minimum le niveau lycée et pouvoir s’exprimer avec aisance. Chaque année nous choisissons un thème que les Miss doivent défendre et véhiculer. L’élection de Miss a deux aspects. Le premier c’est la promotion de la culture nigérienne a travers les tenues vestimentaires traditionnelles et les coiffures. L’autre aspect c’est la promotion de la femme nigérienne.

 

FOFO : Comment s’est passée la dernière édition ?

LAMINE : Elle s’est déroulée le 18 Octobre 2011 à l’Académie des Arts Martiaux de Niamey. A cette occasion c’est Mlle Anissa Dan Maradi, représentante de la région d’Agadez, qui a été sacrée Miss Niger. Elle a bénéficiée d’une voiture, d’un million de francs CFA, d’un Smartphone et de plusieurs autres lots. La première dauphine a reçu cinq cent mille francs et plusieurs autres lots quant à la seconde dauphine, elle a remporté deux cent cinquante mille francs CFA et divers autres lots. Pour la première fois cette élection a été retransmise en direct sur les antennes de la télévision nationale.

 

FOFO : La rumeur raconte que les miss étaient toutes issues de Niamey…

LAMINE : Je connais cette rumeur. Vous savez on ne peut pas empêcher les gens de dire ce qu’ils pensent. Si des gens pensent pouvoir faire mieux que nous, qu’ils nous le prouvent, c’est un défi. Une chose est sur, quelque soit ce que vous faites il y aura toujours des personnes pour vous critiquer, c’est tout à fait normal. Mais ce qui est pire chez nous c’est que les gens critiquent pour détruire et non pour construire, c’est vraiment dommage, ils ignorent que l’expérience c’est l’ensemble de nos erreurs.

Vous savez, feu le général Kountché disait que la culture nigérienne était la première richesse du pays mais aujourd’hui elle est négligée. D’un coté les journalistes nigériens ne font pas sa promotion et de l’autre elle est mal financée. Ces deux fléaux la font reculer.

 

FOFO : Que deviennent vos Miss après l’élection ?

LAMINE : Cette année notre Miss n’a pu prendre part à l’élection Miss CDEAO qui était prévu pour le 11 décembre 2011 en Côte d’Ivoire car le comité d’organisation de cet évènement l’a reporté pour 2012 aux vus de la situation du pays. La Miss Niger a un mandat d’une année, ça sera donc la prochaine qui participera a cette compétition sous-régionale.

 

FOFO : Quels sont vos partenaires ?

LAMINE : Notre premier partenaire c’est l’Etat du Niger. Il accompagne l’édition dans sa réalisation et dans sa concrétisation. Notre second partenaire est la SOPAMIN. Pour la première fois nous avons pu offrir une voiture à la lauréate. Nous comptons faire mieux cette année.

 

FOFO : A quand la prochaine édition ?

LAMINE : le 1er septembre 2012 au Palais des Congrès. L’élection sera de nouveau diffusée sur la télévision nationale. Les comités régionaux sont mis en place depuis le 8 janvier 2012.

 

 

mercredi 22 février 2012

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Musique moderne et traditionnelle
#####
Rencontre avec Harouna Chanayé
Musique moderne et traditionnelle
#####
Zoom sur Binta

Calendrier
Newsletter