Hadjara Miss

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 4017 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
Par Webmaster  Publié le 18/06/2012
#####
 

Hadjara Moussa, connue sous le nom de Hadjara Miss est mannequin. Sa carrière commence dans les années 90 ou avec ses 1m89 elle décroche plusieurs titres de miss dont Miss Mariama lors des différents concours inter lycées organisés à Niamey.

Par la suite elle a représenté le Niger à des compétitions africaines telles que Miss Naïades à Cotonou et au FIBEN, un festival de la mode organisé au Gabon. Hadjara a participé comme invitée à deux reprises à l’élection Miss Côte d’Ivoire. Elle a été élue Top modèle d’Afrique au FIMA de 2003, un festival qu’elle apprécie beaucoup et auquel elle a participé à de nombreuses reprises.

Par la suite Hadjara enchaine les concours et les défilés internationaux dans de nombreux pays à tels que miss ECOWAS en 2009 à Freetown en Sierra-Léone, le Fashion Show aux Etats Unis, des défilés au Gabon.

Comment définis-tu la mode ?

C’est une belle chose qui met la femme et l’homme en valeur. La mode contribue au développement d’un pays. Si aujourd’hui des nigériens s’opposent à la mode c’est parce que la religion ne permet pas que la femme s’exhibe. Sur le plan culturel la mode fait découvrir un pays et l’enrichit.

 

Qu’est ce qui te plait dans la mode ?

Les belles choses, j’adore tout ce qui est beau. Moi je travaillais dans la mode juste par passion. J’ai réalisé mes rêves, alors cette passion s’est éteinte. Mon dernier défilé c’était en 2010 à Freetown en Sierra-Leone. Dans tout ce parcours je n’ai jamais posé pour qui que ce soit mais des magazines et certains stylistes se sont permis d’utiliser mon image sans me demander mon avis. Je trouve ça un peu abusé, mais j’ai fermé les yeux.

 

Explique- nous comment un défilé se passe.

D’abord pour chaque défilé il faut un assistant qui apprend aux mannequins comment marcher. Chaque entraineur a sa façon de marcher et chaque styliste a une marche spécifique qu’il veut que les mannequins exécutent dans ses collections. Tout dépend de ce que l’on doit porter pour défiler.

Je me sens à l’aise dans n’importe quelle collection. En fait le styliste ne te demande pas si tu aimes cette tenue ou pas, il te l’impose. Si tu n’es pas d’accord tu quitte le podium, tu ne défiles plus, c’est tout. Le mannequin est comme un employé pour le styliste. Normalement un mannequin doit être bien payé, mais ils sont exploités. Certains stylistes payent le mannequin par passage, d’autres payent la totalité en même temps.

Moi, je me sens toujours relaxe avant d’affronter le podium. J’ai toujours pris mon courage à deux mains. Au fait quand je décide de faire quelque chose je ne pense qu’à moi d’abord, les autres viennent après. C'est-à-dire que je me fais plaisir d’abord.

 

Ton dernier mot.

Je souhaite la persévérance pour tous les mannequins qui ont fait du podium une profession. Je remercie toutes les personnes qui m’ont soutenu, merci aussi à Fofo magazine.   

 

lundi 18 juin 2012

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Musique moderne et traditionnelle
#####
Rencontre avec Harouna Chanayé
Musique moderne et traditionnelle
#####
Zoom sur Binta

Calendrier
Newsletter