Hamza Zakari

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 4512 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
Par Salifou Abdoulaye Publié le 12/11/2012
#####
 

Hamza Zakari Yaou est un jeune cinéaste réalisateur. Diplômé de l’IFTIC en production et réalisation en 2006, il a très vite ressenti le besoin de mettre en œuvre son premier film.

C’est auprès du dramaturge nigérien Edouard Lompo qu’il part chercher des conseils. Cet homme de théâtre, également professeur de français lui conseille d’écrire une histoire.  Quelques temps plus tard Hamza lui présente un texte qui parle de la vie d’une fada (groupe de jeunes). Edouard Lompo en ferra un scénario qui deviendra le court métrage de 33 minutes dénommé ‘Bouk city’.

Depuis la sortie du film ‘Bouk city’ en 2006, ce jeune cinéaste n’a pas encore fait d’autres productions. ‘Je suis en cour de production, et mon prochain film s’intitule une école, une histoire’ a-t-il affirmé. Ce film fiction retracera les réalités quotidiennes des écoles dans lesquelles se dérouleront le tournage. Le concept est simple, réaliser un film de 13 minutes au niveau de chacune des 10 écoles retenus par le réalisateur et ayant donné leur accord. ‘Nous avons débuté avec le complexe scolaire Lako, là nous sommes sur la production. Ensuite ce sera le tour du lycée Kassaï et ainsi de suite.’

Que penses-tu du cinéma nigérien ?     

Il reste beaucoup à faire pour ce cinéma. D’abord il y a plusieurs films nigériens que les nigériens n’ont jamais vus. Si aujourd’hui l’association des cinéastes nigériens jouait bien son rôle je pense que nous pourrions mener un combat pour la diffusion des films nigériens sur les différentes chaines basées au Niger. Hélas cette association n’existe que sur papier, elle n’est présente qu’aux différentes réunions mais elle n’existe nulle part sur le terrain. Nous pourrions entreprendre des caravanes de cinéma, des ateliers d’écriture et bien d’autres réalisations, mais cette association ne crée rien, n’organise rien. Si chacun se met de son côté ça ne pourra jamais marcher.

Explique-nous comment se construit un film.

Les rôles sont partagés dans la réalisation. Par exemple si vous voyez qu’il est écrit dans un film : une idée de X c'est-à-dire que c’est lui qui a trouvé l’idée. La personne qui va écrire cette idée est le scénariste. Le réalisateur lui, est celui qui met en image le scénario, et c’est à lui de trouver le financeur qui est le producteur. C’est au réalisateur également de chercher les acteurs qui seront sélectionnés par casting ; souvent il fait appel à des spécialistes en casting pour cette sélection ; c’est pourquoi vous remarquez qu’il est écrit dans certains films : un casting de untel. Après le casting on partage les rôles.

Maintenant, une fois le produit fini, c’est au producteur de vendre le film afin de récupérer avec bénéfices l’argent qu’il a injecté dans la production. Le producteur peut aussi payer les droits du réalisateur afin que par la suite les droits du film lui reviennent à lui seul. Dans le cas contraire le réalisateur continuera à percevoir ses droits sur ce film.

Et pour ‘Bouk city’ ?

Pour Bouk city j’ai tout fait moi-même, j’ai réuni tous les moyens pour sa réalisation. J’ai d’abord trouvé l’idée, j’ai écrit dans un premier temps et Edouard a repris le texte. En principe il devrait être écrit au début de ce film : ‘une idée de Hamza Zakari’ mais comme je ne connaissais pas encore grand-chose dans ce domaine à l’époque je ne l’ai pas fait. Je vous signale au passage que ‘Bouk city’ a été joué en 2011 à un festival en Côte d’Ivoire et que bientôt il sera diffusé sur la chaine TV5.  

Quel est ton dernier mot ?

Je souhaite bonne chance à Fofo magazine. Ce magazine fait la promotion du cinéma nigérien. Il faut persévérer. J’invite tout le monde à lire attentivement ce magazine, bon vent à Fofo.

 

 

 

 

  

lundi 12 novembre 2012

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Musique moderne et traditionnelle
#####
Rencontre avec Harouna Chanayé
Musique moderne et traditionnelle
#####
Zoom sur Binta

Calendrier
Newsletter