Kamikaz : le rappeur adopté par le public zindérois

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 2547 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
Par Webmaster  Publié le 28/01/2013
#####
 

C’est ce samedi 26 janvier qu’a eu lieu au CCFN (Centre Culturel Franco-Nigérien) de Zinder le concert de la grande vedette du Rap nigérien Kadr Ali alias Kamikaz. Dans une salle de spectacle archi comble, le grand Kaz Liman a eu à servir aux fans de la génération consciente son message de conscientisation : aimons notre patrie ! Aimons notre prochain ! Aimons le travail ! Cultivons la paix ! Battons-nous pour notre unification, etc.

Et c’est dans une ambiance d’euphorie dans laquelle les feux des projos semblaient rivaliser avec la lune haute et ses étoiles en veille que kamikaz a déversé, grâce à la magie du mic, les flots contrôlés de ses chansons fétiches reprises par le public qui en redemandait encore.

Entre Kamikaz et le jeune public de Zinder, le lien est devenu si fort que c’est désormais une affaire de cœur, mais aussi d’honneur. " Qui veut entendre le rap, voir le rap, goûter le rap, alors il doit voir Kamikaz ", clame un fan survolté qui fait des mains et des pieds pour pouvoir franchir la masse compacte de la foule qui a pris d’assaut jusqu’aux passages d’accès à la scène. Lors de son premier passage à Zinder, on s’en souvient, c’était déjà une jeune génération enthousiaste qui a chaleureusement ovationné ce rappeur qui ne manque jamais l’occasion de fustiger " les agissements pervers de Babylon la prostituée ", et de dénoncer " les maux dans lesquels le grand Satan confine la jeunesse nigérienne ".

Touché par l’accueil à la fois chaleureux et triomphal qui lui a été réservé dès son arrivée à Zinder par un public toujours fidèle, ainsi que par des artistes, -dont Ali Atchibili- qui ont tenu à l’accompagner toute la journée pour faire sa promotion sur les radios et dans les télés, Kamikaz, à titre de remerciement, a tenu à promettre à ses fans que le vernissage de son prochain album se fera ici même à Zinder.

Kamikaz, à titre de rappel, en est à son troisième album. D’abord Masha Allah, en 2003;  Salam, en 2005 et Ir ma ba kerei en 2008, tous très engagés " contre l’arbitraire et l’abus de certaines autorités ainsi que l’impunité dont semblent jouir quelques délinquants économiques ". Son nouvel album dont il nous dévoilera le titre lors de son vernissage officiel courant mai 2013, procurera, sans nul doute, beaucoup de satisfaction au public qui lui dit déjà l’attendre avec impatience.

Bello Marka

 

lundi 28 janvier 2013

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Musique moderne et traditionnelle
#####
Rencontre avec Harouna Chanayé
Musique moderne et traditionnelle
#####
Zoom sur Binta

Calendrier
Newsletter