Décembre prochain : la deuxième édition de la RESIDENCE PANAFRICAINE DES PLASTICIENNES D’AFRIQUE DE PARAKOU (R3P)

Envoyer
Imprimer Commentaires - Ajouter0 4091 Diminuer la taille de la police Augmenter la taille de la police
Par Oumarou Kadry Koda Publié le 01/08/2014
#####
 

A la seconde édition qui aura lieu à Parakou, les plasticiennes nigériennes comptent bien être présentes avec une forte délégation.

‘’ Les absentes de la première édition ne comptent pour rien au monde rater cette seconde qui promet d’être plus intéressante encore. ‘’ Kadi Mariko, styliste et plasticienne nigérienne. 

Pour rappel, du 30 novembre au 10 décembre 2013 s’est déroulée à Parakou, dans la conviviale Résidence COTEB, la première édition de la résidence Panafricaine des Plasticiennes d’Afrique.

Initiée par le cinéaste et promoteur culturel François Sourou OKIOH, cette rencontre panafricaine, pour une première édition a été une parfaite réussite pas seulement à cause de la persévérance de son initiateur, mais, à cause de la ferme implication de la Mairie de Parakou qui n’avait ménagé aucun effort pour faire de cette citée, une sorte de havre pour les plasticiennes d’Afrique en particulier et celles du monde entier en général.

La première édition parrainée par Monsieur Ousmane BATOKO a été placée sous le thème de : La femme et l’art dans le développement local. Pendant 10 jours, les plasticiennes venues de tout le Bénin et des pays de la sous-région, même de l’Afrique du sud, ont échangé sur leurs techniques de peintures. Chacune des participantes à eu à son actif au moins un tableau.

Pour clôturer la résidence, la quarantaine de tableaux des plasticiennes a fait l’objet d’une exposition à laquelle ont participé le Maire de Parakou, les conseillères municipales, des chefs coutumiers et religieuses et aussi la population de Parakou.

Après, la résidence, un comité d’experts a trié les meilleurs tableaux qui ont été exposés à Cotonou, dans la galerie de la sœur Henriette GOUSSIKINDEY. Cette exposition dont la marraine est Mme ALAZA Lamatou a fait l’objet d’une grande cérémonie qui a drainé du monde.

Les objectifs de cette résidence sont entre autres:

-        Contribuer de manière concrète et prospective à la mise en œuvre des recommandations de l’UNESCO, de l’OUA, des lis et textes en vigueur en République du Bénin, relatifs à l’apport des femmes, aux arts, à l’artisanat, à la poésie, à la tradition orale, aux initiatives de transmission du savoir et des valeurs de la vie ;

-        Offrir un espace spécifique de rencontre annuelle aux femmes plasticiennes du Bénin, d’Afrique et du monde, aux galeristes internationaux et aux opérateurs culturels, touristiques, artistiques, etc.…

-        Travailler à la création au bout de cinq (05) éditions d’une Académie des Beaux Arts à Parakou sous l’égide de la Résidence Panafricaine des Plasticiennes de Parakou (R3P) ;

Cette grande rencontre qui a réuni entre autres des plasticiennes de l’Afrique du Sud, du Niger comme du Togo n’aurait pas été belle sans le soutien du Ministère Béninois de la Culture et des personnes morales suivantes : SOBEMAP, ABAP-FOURP, BORGOISE, LE MIEL, LES RESIDENCES COTEB, CAMFP, RADIO ILEMA et la MAIRIE DE PARAKOU.

Selon les dernières informations que nous détenons, la seconde édition qui se prépare activement verra la présence de beaucoup plus de plasticiennes de pratiquement toute l’Afrique, voire d’autres continents aussi.

Les absentes de la première édition ne comptent pour rien au monde rater cette seconde qui promet d’être plus intéressante encore.

Oumarou Kadry Koda

vendredi 1 août 2014

Dans la même catégorie

Commentaires

Nom / Prénom / Pseudo
*
Votre email
*
Votre commentaires*
Le formulaire est verrouillé..
Cliquez ici pour désactiver la sécurité du formulaire

 

Musique moderne et traditionnelle
#####
Rencontre avec Harouna Chanayé
Musique moderne et traditionnelle
#####
Zoom sur Binta

Calendrier
Newsletter